top of page

"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" au Théâtre du Rond Point

Jan 26, 2022



Un foyer d’hébergement d’urgence perdu dans la banlieue nord. Emmanuelle (Christine Citti), comédienne, s’y rend pour animer un atelier théâtre. L’accueil est glacial : « J’aime pas le théâtre. » lance l’un, « T’as joué dans rien, c’est pour ça que t’es là. » poursuit un autre. Pendant plusieurs semaines, Emmanuelle persévère, en vain : « La plupart du temps, ils ne me parlaient pas, ne me regardaient pas. »

Créer une œuvre de fiction à partir de son expérience personnelle et transformer un échec en réussite : tel est le projet de Christine Citti. Violence familiale, déscolarisation, drogue : cette jeunesse-là est mal partie. Démunis, les éducateurs ne peuvent plus faire face : « Le foyer est un lieu de contagion. (…) Pas un lieu de paix. »

Faisant très intelligemment un pas de côté, le spectacle dit aussi la difficulté de faire bouger les lignes. La présence lumineuse de Christine Citti, témoin effarée d’une jeunesse qu’elle ne connaît pas et a du mal à comprendre, illustre la distance qui les sépare. Nouer un contact, instaurer la confiance, s’avère quasiment impossible. La mise en scène de Jean-Louis Martinelli anime en permanence le plateau sans jamais parasiter l’action. Criants de vérité, les comédiens sont tous excellents. Un spectacle important, qui constate aussi, hélas, que l’art ne peut pas toujours changer le monde.


Y. A.

bottom of page